transp


NOUVEAU ! Suivez l'actualité du site et l'avancée de vos recherches sur TWITTER...                    Nous consacrons désormais une page aux parutions récentes d'ouvrages...                    Tous les spectacles en cours sont annoncés en page Spectacles & manifestations...                    Biographies d'artistes à découvrir sur le site de Françoise Giraudet...                    Les Chansons perdues, chansons retrouvées sont désormais disponibles sur CD ou à l'unité (mp3) sur le site de Pierre Valray...

"J'me nomm' Popol"

Retrouvez ici, les sujets "A propos de chansons" clos...
Qui auront trouvé une réponse complète...

Modérateur: Paul Dube

Re: "J'me nomm' Popol"

Messagepar Claire Simon-Boidot » Jeu 9 Fév 2012 16:34

Merci à tous !
Quelques mots pour finir d’éclairer ce dossier.
En effet, ce n’est pas Mathieu qui a composé les paroles de la chanson « Po-paul ». Voilà un bel exemple de journaliste qui se trompe (et nous avec...), bien qu’il soit contemporain de l'œuvre. Peut-être ai-je mal compris ses propos et n'évoquait-il pas d'autres œuvres de Mathieu mais d'autres scies ayant eu du succès. Cent-cinquante ans plus tard, nous sommes "hors contexte" et bien des sous-entendus deviennent nébuleux.
Rappelons également que les journalistes contemporains de Mathieu entendaient les chansons ; leur retranscription est donc forcément sujette à caution et dépend de ce qu’ils ont entendu. Ainsi « La femme du feu » deviendra « La femme de feu » ; Popol deviendra « J’me nomm’ Popol » d’après la première phrase du refrain, Po-paul deviendra Popol, etc. Notre problème c’est que, si nous avons un formidable outil de recherche et de communication avec Internet, nous devons compenser ses travers : un moteur de recherche ne fournit pas les mêmes résultats avec le mot-clé « Popol » et avec le mot-clé « Po-paul ». Alors, pour faire bonne mesure, je vous livre ces deux découvertes : tout d’abord cette image que Gallica met à notre disposition (voir pièce jointe), ensuite, cet extrait de L’art lyrique et le music-hall, du dimanche 20 novembre 1898. Dans la première partie d’un article intitulé « Concerts d’autrefois », G.-I. Snell écrit : « Ce fut à cette époque [où Thérésa faisait les beaux jours de l’Alcazar d’hiver : je vous laisse mettre une date] que Libert innova le genre « gommeux ». À l’Alcazar, c’est Armand Ben qui coopéra au lancement de cette mode qui devait faire fureur : col et manchettes en entonnoir ; pantalon à « pattes d’éléphant », chapeau « tour du monde », verroterie clinquante, breloques énormes, rien ne manquait à l’excellent artiste qu’une brusque mort devait, peu après, enlever à l’affection de ses camarades. Mais la disparition, de la scène, d’Armand Ben ne devait pas être préjudiciable à la tradition, car son protagoniste Libert mit tout en œuvre pour sceller le succès de l’Amant d’Amanda, Pstt ! Pstt !, Je me nomme Popaul, La Canne à Canada, etc. ce à quoi il réussit. »
Bonne soirée,
Pièces jointes
Ben Armand (Canada, Popaul).jpg
Ben Armand (Canada, Popaul).jpg (73.6 Kio) Consulté 3280 fois
Image
Avatar de l’utilisateur
Claire Simon-Boidot
 
Message(s) : 106
Inscrit(e) le : Mar 15 Mars 2011 16:35

Précédent

Retour vers Sujets résolus "A propos de chansons"...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron